Retour ˆ la page dÕaccueil

Retour ˆ la rubrique

 

Le petit texte qui suit a dŽjˆ ŽtŽ publiŽ dans T.C. 10. Nous le republions aujourdÕhui parce quÕil constitue le fondement du texte prŽcŽdent ("LÕaffirmation thŽorique du communisme dans ce cycle de luttes) qui fait plusieurs fois rŽfŽrence ˆ sa problŽmatique et aux notions qui y sont dŽfinies .

 

Annexe 2: A propos de la thŽorie

 

ThŽorie Communiste n. 14 (DŽcembre 1997)

Page 19

 

1) Elimination de la distinction entre conscience de classe et thŽorie.

 

¤ 1. La conscience de soi du prolŽtariat n'est pas une conscience immŽdiate. Si comme n'importe quelle autre classe le prolŽtariat ne se reconnait dans sa particularitŽ, que dans son opposition ˆ une autre classe, il ne trouve dans cette opposition aucune confirmation de lui mme (cf le texte sur le prolŽtariat). N'Žtant pas contrairement ˆ la bourgeoisie le p™le de la sociŽtŽ rŽunissant l'ensemble des conditions de production de la sociŽtŽ sa situation n'est jamais ŽrigŽe en situation d'ensemble de la sociŽtŽ, en condition de sa reproduction, en dŽfinition de celle-ci (la sociŽtŽ actuelle est le mode de production capitaliste et non le mode de production ouvrier, ou prolŽtarien, ou travailleur, ou salariŽ). Le prolŽtariat n'a de conscience de soi (ce qui ne dŽsigne rien d'autre que son existence et son activitŽ contre le capital) que dans son opposition au capital. Cela implique en premier que sa propre conscience de soi en tant que classe particulire passe par ce qui n'est pas lui, et en deuxime lieu qu'elle n'acquiert jamais comme contenu un destin , une fatalitŽ, mais une histoire, car n'est jamais le p™le dans la singularitŽ duquel vient se subsumer la totalitŽ dont le dŽroulement devient alors sa fatalitŽ. Ce que l'on entend ici par conscience et que l'on appŽlera thŽorie (ˆ cause de ses caractŽristiques) n'est pas une reprŽsentation, mais l'tre conscient, une faon de dŽterminer une activitŽ, une pratique.

 

¤ 2. C'est en ce que la conscience de soi est mŽdiŽe par son opposition au capital, qu'elle passe par ce qui n'est pas lui, c'est en cela qu'elle n'est pas conscience d'une destinŽe, mais d'une histoire, que cette conscience est thŽorie, c'est-ˆ-dire non simple rapport ˆ soi, extraction de l'immŽdiatetŽ de soi. Toute pratique du prolŽtariat, toutes luttes, impliquent ces dŽterminations, la thŽorie n'est pas une rŽflexion intellectuelle, mme si elle comprend nŽcessairement ce que l'on entend par thŽorie dans son sens restreint (parce que la thŽorie comme dŽtermination de l'activitŽ du prolŽtariat est extraction de l'immŽdiatetŽ). Ce que l'on entend au sens restreint par thŽorie n'est que la formalisation de la thŽorie. En fait la notion de thŽorie est une dŽtermination du contenu d'un mouvement contradictoire, dans lequel ˆ aucun moment le prolŽtariat ne trouve, dans un pur rapport ˆ lui mme, en lui-mme, en tant que nature, les principes de ce qu'il fait et de ce qu'il est. Ce qu'il fait, ce qu'il est, n'est pas un pur donnŽ de lui mme, ne peut donc se dŽfinir comme une conscience de soi.

 

Page 20

 

2) Sans thŽorie, pas de rŽvolution.

 

¤ 3. La rŽvolution est abolition de l'extrane•sation des forces sociales, donc du caractre Žtranger du procs historique. Cependant en tant que pratique de classe elle est encore pratique humaine ayant ses forces en face, d'o le fait que l'abolition de l'aliŽnation, pour tre le procs conscient qu'elle est nŽcessairement, doit travailler ˆ l'affirmation, ˆ la production de sa conscience. Ainsi il faut Žviter deux positions unilatŽrales :

 

a) la rŽvolution ne triomphe que si la thŽorie parvient ˆ s'appliquer, c'est reconna”tre un mouvement automatique de l'histoire et une volontŽ consciente, c'est la dŽmarche de l'utopie.

 

b) les hommes font l'histoire, l'opposition du prolŽtariat au capital a intrinsquement, naturellement, la conscience de son dŽpassement communiste parce qu'elle est ce qu'elle est. CÕest ne pas tenir compte de la rŽalitŽ de l'aliŽnation et du fait que la rŽvolution est effectuŽe par une classe et est donc prise dans l'extranŽisation de ses propres forces.

 

¤ 4. C'est en tant que classe particulire que le prolŽtariat fait la rŽvolution. Aprs avoir dit au 1) que toute pratique du prolŽtariat dans sa contradiction avec le capital est thŽorique et n'est telle qu'en incluant ce que l'on entend couramment par thŽorie, c'est-ˆ-dire la nŽcessaire formalisation intellectuelle de cette extraction d'un rapport immŽdiat ˆ soi, qui est le contenu thŽorique de la particularisation (comme activitŽ contre le capital) du prolŽtariat en tant que classe (car il n'est tel que dans un rapport dans lequel il n'est jamais confirmŽ : dans son rapport ˆ une autre classe, ce qui est une dŽtermination qui ne disparait jamais, contrairement ˆ ce qui passe avec le capital dans le mouvement de subsomption), il n'est pas tautologique d'ajouter "sans thŽorie, pas de rŽvolution"

 

¤ 5. Pour le prolŽtariat, son activitŽ n'est jamais posŽe comme globalisant en elle la sociŽtŽ (ce qui est le cas de la bourgeoisie). Pour le prolŽtariat la conscience de soi est conscience que son tre est en face de lui c'est en cela qu'elle est thŽorie. Ce qui signifie Žgalement que la rŽvolution n'est pas le dŽveloppement d'une situation acquise ˆ l'intŽrieur de l'ancienne sociŽtŽ, elle n'est pas un automatisme au sens d'une fatalitŽ ˆ partir de la transcroisssance d'une situation acquise, elle est pratique d'une classe dont toutes actions, manifestations, dŽfinition sociale se concentrent face ˆ elle dans le capital, dont toute la dŽfinition se rŽsume dans la dŽpossession dÕelle-mme. Son activitŽ n'est pas rŽalisation immŽdiate de l'tre socialement donnŽ de la classe. Il faut tenir compte de la rŽalitŽ de l'aliŽnation.

 

¤ 6. La rŽvolution pour tre le procs conscient qu'elle ne peut qu'tre , doit travailler ˆ l'affirmation de sa conscience, car elle est activitŽ d'une classe du mode de production capitaliste, prise dans l'automaticitŽ de l'histoire. Dans le capital les hommes font l'histoire, mais leur rapport prennent la forme d'un rapport entre les choses, la production de leur propre vie ne s'effectue que comme le mouvement automatique de leurs propres forces sociales qui les affrontent.

 

¤ 7. Aprs avoir posŽ la dŽtermination thŽorique comme dŽfinitoire de l'existence et de la pratique du prolŽtariat comme classe particulire, il ne s'agit pas, par une sorte d'effet pervers, de revenir en arrire pour considŽrer que de toute faon la thŽorie (au sens restreint) ne peut qu'exister. Si c'est exact qu'elle ne peut qu'exister, c'est en tant que thŽorie, c'est ˆ dire une non-immŽdiatetŽ par rapport ˆ sa reproduction qui est donnŽe par le capital.

 

3) La thŽorie est thŽorie de la lutte de classe comme procs de la rŽvolution.

 

¤ 8. La thŽorie n'est pas fondŽe sur le communisme conu comme une sorte de but final (cf pour tout ce 3 les pages 9 ˆ 16 de T.C 5). La rŽvolution est rupture dŽpassement, mais cette rupture, ce dŽpassement, ne sont pas indiffŽrents au cours antŽrieur de la lutte des classes dans ses manifestations les plus immŽdiates. C'est dans cette articulation que s'enracine la production thŽorique (au sens restreint).

 

¤ 9. Si cependant, celle ci pose problme, c'est parce que le mme mouvement qui peut faire poser comme thŽorique l'existence et la pratique du prolŽtariat dans sa contradiction avec le capital, est mouvement de reproduction du mode de production capitaliste, se rŽsoud dans cette reproduction qui est reproduction de la classe. Ainsi la (page 21) dŽtermination, nŽcessairement thŽorique de l'existence et de la pratique du prolŽtariat, ne se confond pas avec le simple mouvement de reproduction de la classe, et par rapport ˆ celui-ci, s'abstrait en formalisation intellectuelle de la thŽorie, qui entretient un rapport critique avec cette reproduction, n'est pas une dŽfense, mais ne peut que demeurer un rapport ˆ l'actualitŽ de cette reproduction et de ces luttes.

 

4) NŽcessitŽ de la production thŽorique.

 

¤ 10. La proposition deux, "sans thŽorie, pas de rŽvolution" implique et inclut pour tre vraie, ˆ cause de la proposition trois, la production thŽorique (au sens restreint), non en vertu de qualitŽs prospectives, avant-gardistes, ou de dŽvoilement de mystification, mais parce que la dŽtermination thŽorique de l'existence et de la pratique du prolŽtariat, s'effectuant et se rŽsolvant dans la reproduction du capital, se produit comme une abstraction critique par rapport ˆ elle-mme. Elle est incluse comme s'abstrayant et critique. C'est ˆ partir de cette situation que la production thŽorique doit se dŽfinir dans la cycle de luttes.

 

P.S : l'expression de thŽorie au sens restreint est trs maladroite et confuse, il vaudrait mieux parler de thŽorie comme abstraction ou d'abstraction thŽorique.